Radio-Quebec Airs | Stephane Blais Interview With Dr. Reiner Fuellmich & Dominic Desjarlais




The introduction is in French, but the interview is in English with French subtitles.
L’introduction est en français, mais l’interview est en anglais avec sous-titres français.

UPDATE:  The French introduction by Alexis Cossette-Trudel now has English subtitles:




The original URL of the full interview at bitchute.


Français, ci-dessous.

I dropped a line to Alexis Cossette-Trudel, who aired the Blais-Desjarlais-Fuellmich interview.  Here’s what I said:

What I also want to say to you is that there is no consensus around the scamdemic as to the existence of any virus at all. There is a large number of people, who perhaps to remain “conservative” in approach, merely “assume” that there is a virus of some kind, and therefore they “assume” that it’s a mild or benign virus that only causes a flu.

There is another group of people, frankly, more fine-tuned in their approach, who demand proof that there is any virus at all. Because, after all, you cannot “assume” there is a “disease” (Covid-19) (whether it’s mild or severe) without proof of the existence of the causal pathogen, in this case, the alleged virus Sars-CoV-2.

But there is no proof anywhere on earth to the present date that this virus exists in nature, it’s a computer model, like the PCR “test” itself. Moreover, the PCR is not “too sensitive”, that’s the wrong approach. The PCR is not diagnostic at all. If it ever is used, it’s used as a back-up to clinical laboratory analysis where a pathogen has been discovered, it is never used as the first or only supposed “test”.

Anyway, there was Event 201 hosted by Big Pharma, “predicting” the pandemic and even giving the name to the alleged disease of “Covid-19” shortly before the WHO (controlled by Big Pharma) announced the fake pandemic. The credibility of any such announcement has to be challenged right down to the very first basic fact: the reality or not of the alleged causal virus.

Christine Massey of Canada, and others, have sent out Freedom of Information requests (accompanied by cheques) for over a year now, asking health and medical facilities world-wide if they have an example of the Sars-CoV-2 “virus” isolated and purified from the tissues of a sick patient. The answer in every case, more than 75 cases now, is NO. Nobody has it.

If nobody has an example of the living virus, and the pandemic also is a scam, then the likelihood that the virus itself is a scam cannot be overlooked, it must be verified. If there is NO virus, which appears to be the case, and all the “cases” and “infections” are entirely fake, then the crime is far worse, it’s another 9/11 but on the invisible particle plane, using terror to control the public and demolish society.

There is another question, very important to the fake pandemic, and to every other aspect of our political lives. Why have so many governments willingly collaborated in this outright fraud of the “Covid crisis”? We need to know the mechanism of control over our governments, in order to understand what they have just done to us, what they have done to us in the past, and what they will do to us in the future, if we don’t put a stop to it by eliminating that mechanism of control over our governments.

Thank you for your time.

P.S. Reiner Fuellmich himself disavowed any intention of mounting new “Nuremberg Trials”. Why then does your introduction (video slide) mention “Nuremberg 2.0”?

https://bit.ly/3incYY4


J’ai laissé un mot à Alexis Cossette-Trudel, qui a diffusé l’entrevue Blais-Desjarlais-Fuellmich.  Voici ce que j’ai dit :

Ce que je veux aussi vous dire, c’est qu’il n’y a pas du tout de consensus autour de l’escroquerie quant à l’existence d’un virus. Il y a un grand nombre de personnes, qui peut-être pour rester “conservatrices” dans l’approche, se contentent de “supposer” qu’il existe un virus quelconque, et donc elles “présument” qu’il s’agit d’un virus bénin qui ne provoque qu’une grippe.

Il existe un autre groupe de personnes, franchement, plus affinées dans leur approche, qui exigent la preuve qu’il existe un virus. Parce qu’après tout, vous ne pouvez pas “supposer” qu’il y a une “maladie” (Covid-19) (qu’elle soit bénigne ou grave) sans preuve de l’existence de l’agent pathogène causal, en l’occurrence, le prétendu virus Sars-CoV-2.

Mais il n’y a aucune preuve nulle part sur terre à ce jour que ce virus existe dans la nature, c’est un modèle informatique, comme le “test” PCR lui-même. De plus, la PCR n’est pas “trop sensible”, c’est une mauvaise approche.  La PCR n’est pas du tout diagnostique.  Si jamais il est utilisé, il est utilisé comme support d’analyse de laboratoire clinique lorsqu’un agent pathogène a été découvert, il n’est jamais utilisé comme premier ou seul “test” supposé.

Quoi qu’il en soit, il y a eu l’événement 201 organisé par Big Pharma, “prédisant” la pandémie et donnant même le nom à la prétendue maladie de “Covid-19” peu de temps avant que l’OMS (contrôlée par Big Pharma) n’annonce la fausse pandémie.  La crédibilité d’une telle annonce doit être remise en cause jusqu’au tout premier fait fondamental : la réalité ou non du prétendu virus causal.

Christine Massey du Canada, et d’autres, envoient des demandes d’accès à l’information (accompagnées de chèques) depuis plus d’un an maintenant, demandant aux établissements de santé et médicaux du monde entier s’ils ont un exemple du “virus” Sars-CoV-2 isolé et purifié à partir des tissus d’un patient malade. La réponse dans tous les cas, plus de 75 cas maintenant, est NON.  Personne ne l’a.

Si personne n’a d’exemple de virus vivant et que la pandémie est également une arnaque, alors la probabilité que le virus lui-même soit une arnaque ne peut être négligée, elle doit être vérifiée.  S’il n’y a AUCUN virus, ce qui semble être le cas, et que tous les “cas” et “infections” sont entièrement faux, alors le crime est bien pire, c’est un autre 11 septembre mais sur le plan des particules invisibles, utilisant la terreur pour contrôler le public et démolir la société.

Il y a une autre question, très importante pour la fausse pandémie et pour tous les autres aspects de notre vie politique.  Pourquoi tant de gouvernements ont-ils volontairement collaboré à cette fraude pure et simple de la «crise Covid»?  Nous devons connaître le mécanisme de contrôle de nos gouvernements, afin de comprendre ce qu’ils viennent de nous faire, ce qu’ils nous ont fait dans le passé et ce qu’ils nous feront à l’avenir, si nous ne y mettre un terme en éliminant ce mécanisme de contrôle sur nos gouvernements.

Merci pour votre temps.

Reiner Fuellmich lui-même a désavoué toute intention de monter de nouveaux «Procès de Nuremberg». Pourquoi alors votre introduction (diapositive vidéo) mentionne-t-elle «Nuremberg 2.0» ?

https://bit.ly/3incYY4


1 Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *